Démystifier le potentiel pédagogique de la réalité augmentée et de la réalité virtuelle

terre

Nous entendons souvent parler des possibilités qu’offrent la réalité virtuelle et la réalité augmentée pour l’enseignement des sciences et de la médecine, le monde militaire, les travailleurs du secteur manufacturier, etc. Ces technologies avancées sont à nos portes et peuvent nous permettre de créer des environnements véritablement immersifs pour nos apprenants. Mais quel est l’impact réel de ces technologies sur la formation et le développement professionnels? Quel est l’apport de la réalité virtuelle et de la réalité augmentée sur le développement des compétences de nos ressources? Plus encore, comment repenser nos contenus et nos stratégies de formation en fonction de ces nouveaux modes de diffusion?

Il s’agit là de quelques questions auxquelles mes collègues Julie Castonguay et Jean-Philippe Bradette, respectivement conceptrice pédagogique et vice-président stratégies de formation, ont tenté de répondre à l’occasion d’un webinaire présenté le 10 septembre dernier.

———————-

Réalité ou fiction?

La réalité augmentée et la réalité virtuelle ont déjà leur place dans le domaine de la formation et devraient se démocratiser encore plus d’ici cinq ans. Selon vous, les appareils présentés ci-dessous sont-ils réels ou tiennent-ils encore de la science-fiction?

  • Pour Noël 2015, plusieurs appareils de réalité virtuelle seront offerts sur le marché des consommateurs. Vrai ou faux?
  • Le Google Cardboard (Carton Google) s’achète en ligne pour 30 $. Grâce à cet outil, à votre téléphone et à une application, vous pouvez vous immerger dans un environnement virtuel. Vrai ou faux?
  • Il est possible de créer gratuitement et en très peu de temps sa propre formation en utilisant la réalité augmentée. Vrai ou faux?

Réponses : vrai, vrai et vrai! Il semblerait que la réalité rattrape la fiction!

Virtuelle ou augmentée?

Avant d’examiner de plus près le potentiel pédagogique de la réalité virtuelle et de la réalité augmentée, laissez-moi vous aider à distinguer ces deux technologies. La réalité augmentée, tout d’abord, est la superposition simultanée d’éléments virtuels dans le monde réel qui maintiennent le lien avec l’espace (locus et orientation). Elle est déjà utilisée dans les domaines du marketing, de la mode, de la décoration, du tourisme, du sport, de l’enseignement des sciences ainsi que dans le secteur manufacturier pour fournir des instructions en mode « mains libres ».

La réalité virtuelle, quant à elle, est la création d’un environnement immersif (vue, ouïe, toucher) entièrement simulé par la technologie. On l’utilise dans certains jeux vidéo et films, dans les vidéos à 360o, dans le traitement de certaines phobies, dans l’entraînement militaire ou sportif ainsi que dans le domaine médical.

Le potentiel pédagogique

Nos présentateurs proposent quatre facteurs qui vous permettront de déterminer le potentiel pédagogique de ces technologies pour vos formations.

  • L’environnement déterminant
    Lorsque l’apprenant doit se retrouver dans un environnement précis et peu accessible pour atteindre ses objectifs d’apprentissage, la réalité virtuelle ou la réalité augmentée peut s’avérer une solution intéressante. L’environnement en question peut être physique, comme un espace clos, une salle de contrôle difficilement accessible et un environnement extérieur éloigné; ou social, comme un contexte d’intervention sociale, une conversation en langue étrangère et une simulation axée sur les comportements.
  • La représentation 3D
    À l’aide de la réalité virtuelle et de la réalité augmentée, il est possible de représenter des objets et des concepts en 3D. Ceux-ci peuvent être concrets, comme des parties du corps et des planètes, ou abstraits, comme une fuite de gaz ou des champs magnétiques.
  • Des erreurs coûteuses
    Les simulations générées par la réalité virtuelle et la réalité augmentée permettent à l’apprenant de faire des erreurs qui seraient autrement trop coûteuses dans une situation réelle. La simulation permet donc l’apprentissage par essai et erreur alors que la santé et même la vie de l’apprenant ou de son sujet ne sont pas mises en danger. La simulation permet aussi l’erreur dans un contexte ou le matériel de formation s’avère très coûteux.
  • Le facteur expérientiel et collaboratif
    Toute expérience de réalité virtuelle et de réalité augmentée aura un facteur expérientiel très fort. L’engagement de l’apprenant sera favorisé par une simulation dans une situation de travail réaliste. La réalité virtuelle et la réalité augmentée permettent aussi un partage de connaissances et d’expériences dans un contexte où les contraintes de l’environnement réel ne l’autorisent pas.

Ces technologies sont certes de plus en plus accessibles, mais toujours en développement et encore coûteuses. Aussi, bien que plusieurs recherches démontrent l’importance de l’apport pédagogique de la réalité virtuelle et de la réalité augmentée, plusieurs questions et défis demeurent. Les analyses de tâches doivent être encore plus poussées et les scénarios de formation hyper-détaillés, sans compter que l’interface utilisateur doit être totalement redéfinie. Les règles actuelles ne comptent donc plus : dans un environnement virtuel, l’apprenant ne pourra pas cliquer sur le bouton « Suivant » pour passer à la prochaine étape. Mais s’il y a une chose à retenir, c’est que, comme pour toute formation en ligne, il faudra s’assurer que le moyen choisi est tout à fait aligné sur les objectifs de la formation et les besoins de l’apprenant. Il doit y avoir une synergie entre la pédagogie et la technologie; c’est la deuxième qui doit être au service de la première, et pas le contraire. C’est avec plaisir qu’Ellicom vous accompagnera dans vos démarches.

Pour plus de détails, je vous invite à visionner notre webinaire.

Et voici quelques articles et vidéos qui vous en apprendront davantage sur le potentiel pédagogique de la réalité virtuelle et de la réalité augmentée.

 

Bonne découverte!

Discussion

Laisser un commentaire

Seul votre prénom et commentaire seront affichés sur le blogue. Les autres informations resteront confidentielles.