L’apprentissage social en ligne : ramener la dimension sociale pour favoriser l’engagement

apprentissage-social

Véritable buzzword, l’apprentissage social, de l’anglais « social learning », est sur toutes les lèvres. François Ronai, stratège en solutions d’apprentissage, nous parle de l’utilisation de cette approche en formation en ligne, fondée essentiellement sur la collaboration, qui s’avère être beaucoup plus qu’une tendance passagère.

Quelle est votre définition de l’apprentissage social en ligne (social eLearning)?

L’apprentissage social en ligne ramène la dimension sociale dans le monde du e-learning. Lorsqu’on analyse la première décennie de l’apprentissage en ligne et qu’on remonte à l’époque du CD-ROM, on remarque qu’on traitait beaucoup de cette approche sous l’angle de l’autoapprentissage. L’hypothèse était que l’individu devait acquérir des connaissances de manière autonome en ligne. Avec les années, on a été forcé de reconnaître que les apprenants devaient être accompagnés et soutenus, et que le transfert des apprentissages devait être facilité. Plusieurs experts en sont venus à la conclusion que la formation mixte (dont une vision simplifiée consiste à combiner le e-learning et la formation présentielle), était une méthode plus efficace pour le transfert des connaissances. Avec l’apprentissage social en ligne, on va beaucoup plus loin : on capitalise sur toutes les occasions d’interactions pour permettre aux apprenants d’interagir entre eux et avec les formateurs via différents outils 2.0. On place ainsi au premier plan la collaboration et l’encadrement, mais dans un environnement numérique, et non en salle de classe.

Quels peuvent être les principaux bénéfices de l’apprentissage social en ligne pour une organisation?

Les bénéfices sont nombreux, mais au fil de mes différentes expériences comme consultant auprès d’organisations diverses, ceux qui reviennent le plus souvent sont la diminution du temps requis pour concevoir et développer les contenus de formation, le fait de pouvoir produire des contenus et des interventions plus massivement, l’augmentation significative de l’engagement et de la motivation des apprenants dans leur processus d’apprentissage et le fait que l’apprentissage social favorise l’innovation.

Les bénéfices se font d’abord sentir du point de vue des concepteurs: inclure un volet social et collaboratif à leur stratégie de formation en ligne leur permet de développer les contenus beaucoup plus vite et en mode continu. En amenant les apprenants à collaborer, à échanger et à débattre, ceux-ci en viennent à enrichir le contenu de formation. Ainsi, on crée davantage de micros objets d’apprentissage plutôt que de gros blocs de contenu, et on les rend disponibles au fur et à mesure. L’apprentissage social en ligne facilite aussi la production massive de formations. Par exemple, cette approche a permis à Google, qui a vu son nombre d’employés passer de 10 000 à 50 000 depuis 2008, de former efficacement son capital humain grâce à une méthode appelée « g2g » ou « Goooglers to Googlers », en impliquant avant tout les gestionnaires et les employés dans le développement des contenus avec la mise en place d’outils collaboratifs et de méthodes fascinantes.

Les organisations qui déploient des approches collaboratives décrivent également un niveau d’engagement beaucoup plus élevé comparativement à leurs méthodes traditionnelles et, puisque l’apprentissage social en ligne favorise le partage d’idées, certaines entreprises vont même accroître significativement leur capacité à innover. Un de mes clients, qui œuvre dans le domaine de l’assurance, a d’ailleurs vu passer le nombre de cycles de nouveaux produits développés annuellement de 2 à 6 à la suite de l’implantation de cette approche.

En quoi l’apprentissage social en ligne favorise-t-il l’engagement des apprenants?

C’est simple : sans engagement, il n’y a pas de réel apprentissage social. L’approche est basée sur la collaboration et la participation active. Cela nécessite par contre d’utiliser les bonnes méthodes et les bons outils pour créer un environnement d’apprentissage propice à l’implication de tout un chacun. Il est bien connu que les communautés de pratique et autres espaces collaboratifs laissés à eux-mêmes deviennent des entités fantômes et abandonnées. Il ne faut pas croire que le fait d’encourager l’utilisation des médias sociaux au sein de son organisation est suffisant; la mise place d’une approche d’apprentissage social en ligne doit être soutenue par une stratégie puisant ses sources dans notre expertise en apprentissage et en développement pour être performante. Les participants à mon atelier présenté lors du Boot Camp sur les stratégies de formation pourront d’ailleurs expérimenter un environnement d’apprentissage social en ligne pour en comprendre les rouages.

Consultant stratégique depuis plus de 20 ans, François Ronai a couvert les multiples vagues des enjeux stratégiques reliés au e-learning, à la gestion des connaissances et à l’apprentissage sous toutes ses formes. À l’occasion du Boot Camp sur les stratégies de formation, le 11 juin prochain, il animera l’atelier Expérimenter l’apprentissage social et en ligne, un concentré d’un atelier qu’il a présenté à la réputée conférence DevLearn 2013

Discussion

Laisser un commentaire