Environnements immersifs et technologie 5G : l’avenir de l’apprentissage et de la collaboration

FR blog post 5G

La collaboration mondiale apparaît comme une nécessité essentielle dans notre monde post-COVID. Les espaces collaboratifs virtuels ne font pas que combler un vide dans un environnement qui ne nous permet plus de nous déplacer et de voyager aussi facilement qu’avant : ils ont aussi le potentiel de faire tomber les barrières et d’ouvrir la porte à des infrastructures et des scénarios de collaboration mondiale immersifs.

La technologie 5G joue un rôle majeur en rendant les environnements virtuels accessibles et agiles, de même qu’en contournant les limites techniques de la génération de réseaux actuelle. En partenariat avec OVA, ellicom/LCI LX participe au projet 5G d’ENCQOR afin de tester le potentiel de la technologie 5G et d’explorer à quoi pourraient ressembler les espaces de collaboration virtuels dans un contexte éducatif.

Le réseau mobile 5G à haute capacité peut atteindre des vitesses de téléchargement en amont et en aval jusqu’à 100 fois plus rapides, en plus de pouvoir réduire la latence de 10 à 50 fois par rapport à la 4G actuelle. Cela ouvre la porte à la mise en marché d’une toute nouvelle génération de produits et de services. À titre d’exemple, le nouvel iPhone12 d’Apple, qui est lancé aujourd’hui, sera compatible avec la 5G.

5G blog post

De nombreuses industries sont à l’aube d’une révolution technique. Un article publié par des scientifiques de l’Université de Cologne note que « les espaces de travail partagés et les environnements virtuels collaboratifs (EVC) favorisent l’échange d’informations en temps réel et la synchronisation des efforts de travail distribués sur la distance. En particulier dans le domaine de la collaboration sur Internet et de l’apprentissage coopératif, ces développements [sont] principalement motivés par un même objectif : améliorer l’efficacité du travail en créant des connaissances partagées et en coordonnant les activités de résolution de problèmes ». (Virtual encounters. Creating social presence in net-based collaborations).

De nombreuses études ont démontré l’efficacité de la transformation numérique et des environnements d’apprentissage virtuels dans le domaine de l’éducation. Un rapport du U.S. Department of Education (département de l’Éducation des États-Unis) montre que l’apprentissage en ligne a le « potentiel de fournir un accès plus flexible aux contenus et à l’instruction à tout moment et en tout lieu […], d’accroître la disponibilité des expériences d’apprentissage pour les apprenants qui ne peuvent pas assister ou qui choisissent de ne pas assister aux formations traditionnelles offertes en présentiel, […] d’assembler et de diffuser le contenu pédagogique de manière plus rentable [et] de permettre aux instructeurs de s’occuper d’un plus grand nombre d’étudiants tout en s’assurant que l’efficacité des apprentissages soit équivalente à celle d’une instruction en présentiel comparable ». Le rapport soutient également que « les applications les plus récentes tendent à combiner de multiples formes d’interactions en ligne synchrones et asynchrones ainsi que […] des interactions en face à face ». (U.S. Department of Education, Office of Planning, Evaluation, and Policy Development, Evaluation of Evidence-Based Practices in Online Learning: A Meta-Analysis and Review of Online Learning Studies, Washington, D.C.)

En ajoutant la 5G dans l’équation, nous pouvons entrevoir un potentiel encore plus grand : la capacité de créer directement au sein de ces environnements.

Dans le secteur de l’éducation, les environnements immersifs ont le potentiel de faire passer la collaboration mondiale virtuelle interactive à un niveau supérieur. En ajoutant la 5G dans l’équation, nous pouvons entrevoir un potentiel encore plus grand : la capacité de créer directement au sein de ces environnements. En utilisant les espaces immersifs, les écoles et les salles de classe pourront non seulement organiser des ateliers, des présentations et des réunions, y compris des salles de réunion, mais elles pourront aussi créer des expériences en direct dans les environnements virtuels.

Représentés numériquement sous forme d’avatars, les éducateurs et les apprenants pourront se rencontrer et communiquer dans des classes collaboratives mondiales. Ils disposeront des outils nécessaires pour pouvoir partager et montrer des éléments multimédias tels que des éléments visuels ou sonores. Ils pourront aussi mettre en place des jeux et des simulations pédagogiques, construire et manipuler des objets et des ressources en 3D, le tout en se déplaçant dans des environnements immersifs à 360 degrés, en RV, en RA ou en RM, que ce soit sur un ordinateur de bureau ou en utilisant des casques de RV.

L’infrastructure 5G peut en outre contribuer à l’atténuation des limitations techniques et permettre à des gens de partout au monde de collaborer simultanément dans ces espaces uniques.

Dans cette première phase de notre expérience, nous testons des environnements coopératifs dans le laboratoire de avec une infrastructure 5G. Nous pourrons ensuite faire la lumière sur l’utilisation des données et sur la possibilité de remplir et d’extraire des données en temps réel dans ces environnements.

Pour découvrir le projet 5G d’ENQCOR et explorer l’avenir de l’apprentissage et de la collaboration, consultez notre article (en anglais seulement) en cliquant sur le lien ci-dessous :

https://quebec.encqor.ca/en/ova-and-ellicom-to-participate-in-encqor-5g-project/

Laisser un commentaire

Seul votre prénom et commentaire seront affichés sur le blogue. Les autres informations resteront confidentielles.